Traitement du trouble de l’usage du cannabis : bilan critique et perspectives

Traitement du trouble de l’usage du cannabis : bilan critique et perspectives

Traitement du trouble de l’usage du cannabis : bilan critique et perspectives

Cette présentation de Karine Bertrand et Marianne Saint-Jacques, qui s’est déroulée en visioconférence dans le cadre du Séminaire annuel Convergence, recherche et intervention – CRI 2018, a été l’occasion de présenter un bilan critique du traitement du trouble de l’usage du cannabis et de dégager des perspectives.

Rappelons que le trouble de l’usage du cannabis, selon les individus, peut être un trouble de nature transitoire ou chronique. Dans ce dernier cas, il est important d’adapter les interventions et services aux personnes qui ont besoin d’aide sur une plus longue période de temps.

Parmi les éléments qu’il faut retenir de cette présentation, les principaux sont les suivants :

  • Il n’y a pas de mauvaise porte d’entrée «No wrong door»: faciliter l’accès et la continuité
  • Planifier le traitement au long cours: les relances, la réévaluation des besoins et le soutien/référence selon les besoins
  • La réadmission: d’un critère d’échec à un critère de succès thérapeutique
  • La relation: un travail en continu qui s’inscrit dans le temps et qui nécessite d’être proactif
  • Valoriser les capacités vs emphases sur les lacunes
  • L’engagement et la rétention en traitement: des cibles prioritaires
  • Le TU au cannabis émerge typiquement à l’adolescence, il est important d’intervenir précocement :
    • Sans attendre une demande d’aide claire
    • Nécéssité du travail de proximité
    • SBIRT (Screening, Brief Intervention, and Referral to Treatment) comme un maillon important de la chaîne de confiance
  • Les technologies de l’information et de la communication (TIC) : prometteur tant pour rejoindre les usagers de cannabis n’ayant jamais utilisé de services que pour favoriser un engagement ou un réengagement dans un suivi spécialisé
Karine Bertrand,  Ph. D.,  professeure titulaire, Programme d’études et de recherche en toxicomanie, Université de Sherbrooke

Marianne Saint-Jacques, Ph. D., professeure agrégée, Programme d’études et de recherche en toxicomanie, Université de Sherbrooke.

Consulter la présentation Powerpoint Français | Anglais

>> Retour à la page Formation croisée «Cannabis et santé mentale»

%d blogueurs aiment cette page :